lundi 7 août 2017

Ne dis rien à papa par François-Xavier Dillard


Résumé :

L'instinct maternel est l'arme la plus puissante au monde. Surtout quand on la retourne contre ses propres enfants.


Quatre jours et quatre nuits se sont écoulés avant que la police ne retrouve la victime dans cette ferme isolée. Quatre jours et quatre nuits de cauchemars, de douleurs et de souffrances, peuplés de cris et de visons imaginaires en face de ce jardin dans lequel elle a été enterrée vivante.

Sur un autre continent, loin de cet enfer, Fanny vit avec son mari et leurs jumeaux Victor et Arno. Leur existence bien réglée serait parfaite si elle ne percevait pas, au travers des affrontements qui éclatent sans cesse entre ses enfants, chez l'un, une propension à la mélancolie et, chez l'autre un véritable penchant pour le mal. Chaque jour elle se dit qu'elle ne pourra plus supporter une nouvelle crise de violence, ces cris qui la replongent au cœur d'images qu'elle voudrait tant oublier... À n'importe quel prix...

Et lorsqu'un nouveau voisin s'installe dans la grande maison, elle souhaite offrir le portrait d'une famille parfaite. Mais chaque famille a son secret et le sien est le plus terrible qui puisse exister. 

Avis

J'avais beaucoup entendu parler de François-Xavier Dillard et de son précédent roman. J'ai lu des avis très différentes les uns des autres. En tant qu'amatrice de thriller, je me suis laissé tenter par son dernier livre.

Dans ce livre, il y a plusieurs histoires. On jongle entre le présent et le passé. Les deux ont un lien mais il est loin d'être évident avant la fin du livre.

Dans le présent nous avons Fanny et sa famille. Ce personnage est extrêmement mystérieux. On ne sait absolument rien de son passé. On sait juste qu'elle est fleuriste et qu'elle a eu du succès grâce à ses livres. On se doute très vite qu'elle cache un passé très difficile. Son personnage est vraiment centrale, elle occulte le reste de la famille...ou presque. 
Ces deux enfants, Victor et Arno, sont très étranges. On ne comprend pas vraiment le pourquoi de leur relation. On se demande pourquoi personne ne voit que quelque chose ne va pas et donc n'agit pour que cela change. Une des scènes avec eux m'a mise très mal à l'aise. Je n'ai pas compris l'intérêt de cette scène. Mais ce que l'on peut appeler une explication arrive à la toute fin du livre. 
Dans le présent on suit aussi l'enquête et le tueur avec une de ses victimes. Ce n'est pas vraiment grâce à l'enquête que l'on avance. C'est une partie qui sert juste à justifier le reste de l'histoire. Mais l'enquêteur principal est un personnage assez intéressant que l'on aurait presque aimé voir un peu plus. En ce qui concerne le tueur et sa victime, c'est le floue totale. Même si on se doute à un moment du lien entre le milieu d'où viennent les victimes et le passé, il est difficile de le rattacher au reste avant la fin du livre.

Dans le passé, on suit ce que l'on comprend être deux histoires différentes. Le premier chapitre du livre qui nous parle du passé nous mets directement dans une ambiance très sombre et violente. La violence est ce que l'on ressent dans les scènes du passé. J'ai tenté à plusieurs reprises d'assembler les pièces de ce passé pour trouver le lien. Il faut attendre les 100 dernières pages pour enfin commencer seulement à comprendre ce qui unit le présent et le passé.

La mise en place de l'histoire est très longue. Elle l'était presque trop pour moi. Je ne voyais pas où l'histoire allait aller et comment la police allait trouver le meurtrier et surtout le lien avec Fanny. 
Le faite que tout reste flou très longtemps m'a un peu agacé. J'avais l'impression que l'histoire n'avançait pas.
Cette ambiance de mystère qui règne pendant quasiment tout le livre est intéressante car on fait mille et une supposition. Mais quand tout commence à se mettre en place c'est là que la "magie" opère. La fin est très surprenante et c'est l'explosion de violence. On ne pouvait pas soupçonner une telle fin même si on avait un doute sur un des personnages. 


C'est une lecture qui au début m'a un peu ennuyé mais la fin a sauvé l'histoire. Quand le puzzle s'assemble on est saisi par l'horreur de cette histoire. L'ambiance de cette histoire s'installe au fur et à mesure et c'est le gros plus du livre pour captiver le lecteur.
Même si ce n'est clairement pas un coup de cœur, ça reste une lecture intéressante.

Éditions : Belfond - Date de parution : 15 Juin 2017 - 320 pages

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire