jeudi 27 juillet 2017

De cauchemar et de feu par Nicolas Lebel


Résumé :

Paris, jeudi 24 mars 2016  : à quelques jours du dimanche de Pâques, le cadavre d’un homme d’une soixantaine d’années est retrouvé dans un pub parisien, une balle dans chaque genou, une troisième dans le front.
À l’autopsie, on découvre sur son corps une fresque d’entrelacs celtiques et de slogans nationalistes nord-irlandais. Trois lettres barrent ses épaules  : IRA.
Le capitaine Mehrlicht fait la grimace. Enquêter sur un groupe terroriste irlandais en plein état d’urgence ne va pas être une partie de plaisir. D’autant que ce conflit irlandais remonte un peu.

Dans ce quatrième opus, Nicolas Lebel nous entraîne sur la piste d’un un assassin pyromane, un monstre né dans les années 70 de la violence des affrontements en Irlande du Nord, qui sème incendie, chaos et mort dans son sillage, et revient aujourd’hui rallumer les feux de la discorde à travers la capitale

Avis

Ayant lu les deux premiers livres (et pas le troisième encore....) avec l'équipe de Mehrlicht, je me suis plongé avec une grande joie dans ce quatrième livre. Les deux premiers m'avaient enchantés de part l'histoire, l'écriture et surtout l'humour ! 

Dans ce nouveau livre, on se plonge dans l'histoire de l'Irlande du Nord et de la guerre entre catholiques et protestants que nous connaissons très peu en France. Ce que beaucoup connaissent de cette guerre c'est le "Bloody Sunday" à travers la chanson du groupe U2 mais aussi du film du même nom. Mais ici on va beaucoup plus loin....
Ce tueur qui sévit dans Paris est né de ce conflit. Il a été façonné depuis son enfance à travers différents événements. Mais il faudra être patient pour connaître son identité et les raisons qui le pousse à tuer.
Le livre se construit donc entre des retours dans le passé et le présent.

Notre équipe d'enquêteurs n'a pratiquement pas changé. Mehrlicht a toujours son humour qui nous ravi à chaque fois ! Certains répliques sont vraiment hilarantes. Cela permet au lecteur de souffler un peu dans cette enquête sombre et difficile. Mais au fur et à mesure on sent qu'il va passer un cap dans sa vie en général. 
Pour Dossantos et Latour, les choses ont beaucoup changés et vont changer encore dans ce livre. Ils restent cependant égal à eux même. Pour Dossantos, quand on a lu le précédent livre, on comprend qu'il n'en a pas fini avec ses anciens démons.
On les aime toujours avec leurs qualités et leurs défauts. Ils sont devenus
Quant à la stagiaire de l'équipe, elle a été pour moi très transparente. On se rend compte très vite qu'elle ne fera pas long feu dans le métier.

L'enquête est intéressante et aussi complexe. Elle reste très floue pendant longtemps. Il y a beaucoup de pistes et nos enquêteurs vont avoir beaucoup de mal à comprendre ce qui relie tous ces meurtres. Seul le lecteur sera tout. Mais il devra aussi être patient avant de connaître l'identité du tueur.
Les retours en arrière sont nécessaire pour comprendre le présent. Au début du livre, ces retours dans le passé sont parfois très dense et riche en détail. Ils m'ont un peu perdu dans le rythme de lecture tellement il y a de choses qui se sont passés. 
Ce conflit va être abordé depuis ses débuts jusqu'à maintenant. On va voir les débuts à travers les yeux d'une bande de copains qui va se prendre de plein fouets cette guerre. On va les voir grandir au milieu de ce conflit. Et à un moment chacun devra choisir son camp.... J'ai trouvé cela très intéressant pour mieux comprendre ce conflit et l'impact qu'il a pu avoir et qu'il a toujours sur ceux qui ont participé.
On peut mettre ce qui se passe en parallèle avec ce que nous vivons aujourd'hui avec le terrorisme. On  ne parle pas de l'Islam dans le livre mais du Catholicisme et de manière plus global de l'extrême auquel peut mener la religion. Ce parallèle va aussi plus loin avec l'ambiance du Paris dans lequel on est qui est celui d'aujourd'hui avec la menace terroriste et le plan vigipirate ainsi que l'état d'urgence. L'atmosphère est donc parfois lourde mais à l'image de la réalité.

Comme dans les précédents livres, l'écriture est absolument parfaite. L'humour est vraiment le plus dans ce livre.
Le petit plus qui donne à lui seul beaucoup de rythme au livre, c'est le compte à rebours présent à chaque début de chapitre. On sait ainsi qu'un gros événement se prépare pour la fin. 
Il y a cependant des moments qui m'ont paru très long comme au début du livre quand nous sommes dans le passé. La description de certaines scènes est parfois très longues et m'a un peu perdu.

On peut dire que Nicolas Lebel confirme son talent d'écrivain avec ce livre extrêmement passionnant dans lequel on apprend beaucoup. Comme les précédents c'est un coup de cœur ! On s'attache vraiment à cette équipe que l'on espère retrouver peut être pour un prochain livre.



Éditions : Marabout - Date de parution : 3 Mai 2017 - 416 pages

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire